Le Day By Day (Route du Blues)

(15 petites minutes sont nécessaires pour parcourir ce Day By Day, installez-vous confortablement, votre prochain voyage pourrait bien commencer maintenant).

DÉCOUVREZ LES RACINES DU BLUES !
Du 3 avril au 17 avril 2021
Chicago - St Louis - Nashville - Memphis - Clarksdale -
Vicksburg - Orange-Beach - New Orleans


Souvent, quand j'écoute les chansons "Pop-Rock" de Francis ZEGUT, le dimanche, je songe à notre première Route du Blues, aux racines de notre histoire musicale, à cette aventure parcourue. J'entends parfois comme un murmure, un lien, alors je revois ces bars bercés de musique, des "Juke Joint" où des musiciens errants, riches que de leur guitare ou de leur harmonica, faisaient chanter et danser des hommes et des femmes. The Mother of all Music, le Blues, le vrai ! C’est lui, lui qui m'attire avec ses plaintes, ses espoirs, ses émotions, son histoire, depuis les plantations de coton du Sud jusqu'aux grandes villes du Nord, sur ces routes perdues au milieu du delta du Mississippi, ses studios d'enregistrement, ses clubs, ses bars ou ses musées. C’est presque 3.000 kilomètres d’une Amérique différente des prospectus, une Amérique qui a parfois difficile à vivre au 21ème siècle, tellement ses racines se plongent encore dans une musique d’une autre force.
Ces murmures, mes envies de Blues vont redevenir bien réels. Le 2 avril prochain, au guidon d’une Harley Davidson ou au volant d’une Ford Mustang, Bike To Beach guidera un groupe pour un voyage formidable sur la Route du Blues, une immersion au cœur de l'une des histoires humaines des plus émouvantes. Je vous aie réservé les visites des lieux mythiques, organisé des rendez-vous avec des musiciens exceptionnels, des concerts hors du temps, nul doute que ces moments resteront gravés à jamais dans nos mémoires.

 Cédric LORENT 


VOTRE DAY BY DAY, 15 JOURS ET 14 NUITS
SAMEDI 3 AVRIL : SWEET HOME CHICAGO


Nous arriverons à Chicago avec l’âme des Blues Brothers. C’est le printemps, l’air est propice à l’escapade et à la bonne musique. Il nous faudra une heure pour sortir de l’aéroport : passer l’immigration, récupérer nos bagages et passer la douane. Réunion pour tous à l’extérieur pour embarquer dans les bus. Direction notre hôtel, Vous y êtes pour deux nuits, check-in, douche et relax (attention au coup de barre qui va arriver), pourquoi pas une petite marche autour de l’hôtel ? Rendez-vous à 20h00 dans le lobby de l’hôtel pour nous rendre au restaurant "House Of Blues", je vous recommande les œuvres d’art naïf en provenance du Mississippi qui décorent littéralement chaque pan de mur. Vous en verrez beaucoup on the road, mais ici la collection est vraiment épatante. Ensuite, c’est up to you, vous sortez, vous rentrez. Pour les costauds, après le restaurant, nous marchons sous le Loop (métro aérien de Chicago). Environ 5 minutes de marche maximum, pour rejoindre le « Legend’s », le club de Buddy Guy, (entrée incluse, boissons à votre charge).


DIMANCHE 4 AVRIL : BLUES IN THE CITY ou BIKES AND
HARLEY MUSEUM


Chicago vous ouvre les bras :

Journée libre. Rendez-vous dans le lobby, prêts à partir pour une visite de Chicago a bord de notre bus privé, nous vous montrons Chicago et ses points forts. Le bus termine sa tournée devant l’hôtel mais vous descendez quand vous voulez !! La ville est à vous. Nous vous conseillons les visites, Studios Chess, le Disquaire Jazz Record Mart, etc… Mais aussi une balade à pied pour voir ce qui vous intéresse le plus, comme le John Hancock Observatory Deck ou le circuit des sculptures extérieures. Le staff vous renseigne les meilleurs plans. Pas de rendez-vous ce soir, pas d’horaire à respecter. Profitez de votre balade pour choisir votre restaurant et votre « After ». Le staff vous renseigne !! Ou Chicago - Milwaukee - Chicago
En option, nous organiserons un aller et retour vers Milwaukee pour la visite du Musée HARLEY-DAVIDSON. En temps opportun nous vous redemanderons votre choix. 


LUNDI 5 AVRIL: ROUTE 66 GOT THE BLUES
Chicago - St Louis


Démarrage bien tôt aujourd’hui : 07h30 aujourd’hui +/- 500 bornes par les petites routes, pour un itinéraire finalement pas compliqué sur la Route 66. Breakfast et Briefing Tripy (c’est notre GPS). 08H00. Départ en navette pour nous rendre chez Eaglerider et prendre en charge nos montures. Prenez vos papiers, carte de crédit, votre veste, et votre casque ! Pour ceux qui veulent faire un brin de shopping chez Harley, la boutique est plutôt bien fournie. Pour les pilotes des voitures, même heure, même endroit, la navette vous dépose chez Alamo. On s’arrête aux lieux les plus typiques, quoique peu musicaux, on est plutôt dans une ballade champêtre dans un Illinois extrêmement agricole. On the Road : La 66 commençait à l'intersection de Jackson Boulevard et de Michigan Avenue, dans downtown Chicago. Dans la banlieue de Chicago, peu de panneaux indiquent l'ancienne route 66, mais les spots que vous allez croiser sur cette “Historic Road” sont remplis de nostalgie. On contourne Joliet qui abrite la prison et aussi le fameux pont (Ruby bridge) qui s'ouvre au moment où Dan Aykroyd et John Belushi bondissent au-dessus de la rivière Des plaines dans le film mythique : “The Blues Brothers”. Ensuite Pontiac : Entrez dans Pontiac où les « murals » valent vraiment la photo. Nous poussons jusqu’à Mc Lean, stop au Dixie Truckers Home, en bord de Highway 55, un relais routier, construit en 1928 et ouvert 24h/24, 365 jours par an ! On atteint la petite ville de Lincoln, nommée en l'honneur de l’avocat Abraham Lincoln en 1853. Nous dépassons Springfield, entièrement vouée au culte d'Abraham Lincoln. On peut visiter son bureau, le Old State Capitol, son monumental tombeau à Oak Ridge Cemetery. Vous passez le pont, direction de l’arche. Grand moment, vous venez de traverser le Mississippi, ce qui signifie que vous êtes dans l’Ouest américain… ! Ce soir on mange à côté de l’hôtel. Plus tard : pour ceux qui le souhaitent (et qui tiennent debout), il y a une « after blues » chez BB’s, à 9 minutes à pied de l’hôtel. On loge face à la Gateway Arch : L'arche du mémorial Jefferson, symbole de la ville, est une immense arche métallique, dessinée par Eero Saarinen, qui commémore le rôle de Saint Louis comme porte de l'Ouest pour les pionniers. Construite entre février 1963 et octobre 1965, elle mesure 190 mètres de haut, soit l'équivalent d'un immeuble de 60 étages.


MARDI 6 AVRIL: THE MUSIC CITY
St Louis - Nashville


Encore une belle journée, nous traversons, pas moins de trois états, à travers le Missouri, le Kentucky et le Tennessee et somme partis (tôt) pour +/- 550 kilomètres. Entre lacs et forêts, notre route sera plutôt sympathique, ce n’est pas encore les virolos de la Corse, mais nous avons quitté les grandes lignes droites de la veille. Notre but est en fin de journée, nous dormirons à Nashville ce soir. Nashville est une petite cité qui sent plutôt la grande ville. Connue comme "Music City USA" et comme la capitale mondiale de la musique Country Western. Ce soir, comme ces hommes et ces femmes en tenue western décolorée avec une guitare sur le dos, nous déambulerons dans les rues à la recherche de notre chance de trouver gloire et fortune dans Music City USA. Entre Broadway et la 2ème avenue dans le centre de Nashville, guidé par la musique et à la recherche d’émotions, de rêves et de souvenirs.


MERCREDI 7 AVRIL: HERE COMES THE “SUN”
Nashville – Nashville


Journée libre dans Music City USA, ce soir même hôtel, pas de valises à refaire, pas de bagages à descendre. Et il y a de quoi visiter, de quoi voir et surtout de quoi écouter, Music Valley, Country Music-Hall of Fame, "Music Row", Wild Horse Saloon, Rayman Auditorium, les studios d'enregistrement, les bars, les clubs, les musées, vous n’aurez pas assez d’une journée pour tout faire ! Même pas de rendez-vous pour manger, restez en ville, imprégnez-vous, choisissez votre restaurant pour ce mercredi soir, laissez-vous guider par l’essence vitale de la musique.


JEUDI 8 AVRIL: HERE COMES THE “SUN”
Nashville - Memphis


480 bornes par les backroads du Tennessee, c’est notre dernière longue étape. Nous ferons un peu de Highway, nous traverserons plein de bleds isolés qui n’ont que très peu de liens avec le blues, c’est une route qui mène droit sur Union Avenue, Memphis, Tennessee, et ça, c’est rock à mort. Une journée de liaison entre deux grandes villes par la campagne. Vers 18H00 Check-in à l’hôtel. Nous mangerons sur place. La suite de la soirée se passe sur Beale Street (à 3 min à pied de l’hôtel). Mesdames et Messieurs les pilotes, vous êtes à Memphis, ce qui n’est pas rien dans notre imaginaire collectif musical. Et nous y sommes pour deux jours. Sa puissance fut longtemps symbolisée par le coton. Elle attire beaucoup de monde, en particulier les noirs venant du delta du Mississippi. Dans les années 20, la scène musicale était déjà importante, occupée par des musiciens de rue et des artistes dont le répertoire débordait largement du cadre du blues. Beale street abritait d'innombrables bouges peu recommandables où la violence faisait partie du décor. Après la seconde guerre mondiale, Memphis est devenue à la fois le berceau du Blues et du Rock & Roll grâce à des labels comme Sun et Stax, mais aussi un haut lieu de la soul et du rhythm & blues. Si Memphis est la ville du roi du Rock & Roll Elvis Presley, c'est aussi le fief du roi du blues B.B. King et la ville natale de légendes du Chicago Blues comme Koko Taylor et Junior Wells.


VENDREDI 9 AVRIL: MEMPHIS MORE AND MORE
Memphis - Memphis


Relax, pas de sacs à faire, pas de rendez-vous au camion, juste se lever peinard pour une journée ultra-cool (enfin pas complètement) dans une ville qui a inspiré des myriades de musiciens. On part sur leurs traces. Vers 09h30, nous quittons l’hôtel en convoi moto pour Stax Records. On n’attend personne puisqu’on est en Harley-Davidson. Ensuite, on bouge vers Sun Studio. Midi, nous revenons vers la ville et nous rendons une petite visite au Lorraine Motel, malheureusement mondialement célèbre. Ensuite retour vers l’hôtel pour se garer. Dans l’après midi, le Rock Museum. A faire absolument ! (5 minutes à pieds) Toutes les distances sont très courtes. Fin de journée et soirée libre. A votre guise dans Memphis et liberté totale pour votre choix de restaurants et de compagnie. Faites spaghettis ou sushis pour changer dans quelques restos qui sont véritablement autour de l’hôtel. Plus tard rendez-vous pour le blues, chez BB King sur Beale Street.


SAMEDI 10 AVRIL: LIKE A ROLLIN’ STONE
Memphis - Clarksdale


Aujourd’hui, après une giclée de Rock’n Roll, on s’essaye sur la véritable Route du Blues, sur la Highway 61, utilisée par les bluesmen lors de leur migration vers les villes industrielles du nord. Nous quittons l’hôtel en convoi moto pour Graceland. Nous garons nos motos devant chez Harley-Davidson à Graceland. Vous pouvez accéder à la visite de la maison, le plus intéressant. Elvis y rôde encore... Vous pouvez y ajouter à vos frais les avions et / ou le musée de ses voitures. On the road : Entrée dans le rural Mississippi. La population est noire à 70 %. C'est l'état le plus pauvre des Etats Unis. On quitte un instant la Highway 61, pour pousser vers Penton, autrefois un paisible hameau, c'est aujourd'hui un village fantôme, rayé des cartes. Ce bled tient pourtant une place privilégiée dans l'histoire du blues car ce fut la ville où Robert Johnson s'y est marié en 1929. Ensuite Tunica le repaire des casinos... Plus loin Lula. C'est à la gare de Lula qu'eu lieu la première rencontre entre Son House et Charley Patton. Rendez-vous à Clarksdale notre destination pour deux jours. Devant le disquaire Cathead Record à visiter ! C’est en convoi que nous rejoignons l’hôtel. Ce soir nous mangeons et nous écoutons la musique à l’hôtel. Cette région plate et fertile, majoritairement noire, est dominée par la culture du coton. Elle est le véritable berceau du blues. La plupart des pionniers du blues y sont nés, je vous conseille la carte du delta et des lieux de naissance des bluesmen pour comprendre, c’est impressionnant (a voir au musée du blues le lendemain). Nous faisons donc aujourd’hui une courte étape, mais avec quelques méandres pour essayer de repérer quelques sites "historiques" du blues avant qu’ils n’aient complètement disparus. C'est dans les plantations de coton qu'est né le blues vraisemblablement à la fin du 19ème siècle. Les véritables pionniers n'ont pas eu la possibilité d'enregistrer et sont restés complètement inconnus. Le delta blues est une musique rurale profonde et authentique. C'est une forme de musique intense et poignante qui révèle de fortes personnalités. C’est toute la musique que nous aimons.


DIMANCHE 11 AVRIL : # 61 AND 49
Clarksdale - The Delta - Clarksdale


Errance, errance quand tu nous tiens. Dès que vous vous serez remis de la veille, on envisagera doucement la journée d’aujourd’hui qui va nous emmener baguenauder sur les backroads du delta, d’endroits légendaires à un sanctuaire mythique dont il ne reste rien. Tout est là, dans l’ambiance, la pauvreté, la rudesse, le rien. Nous sommes dans la région du "delta", contrairement à ce qu’on peut imaginer, ce n'est pas la région où le fleuve Mississippi se jette dans la mer aux alentours de la Nouvelle Orléans. C'est la partie de l'état du Mississippi située entre le fleuve Mississippi et la rivière Yazoo (qui se jette dans le Mississippi à Vicksburg) s'étendant sur 300 kilomètres entre Memphis et Vicksburg. Ce matin visite du Musée du Delta du Blues, puis Lunch en ville à votre guise. Profitez de ce temps pour un bon safari photo, il y a de quoi faire quelques clichés bien dans leur jus. En option cette après-midi, une balade à moto dans le Delta. On se retrouve au Ground Zero, dont le propriétaire n’est autre que l’acteur Morgan Freeman. On y passera une soirée remplie de Blues du meilleur cru. Clarksdale se situe au croisement (crossroads) de deux routes nationales : les highway 61 et 49. C’est ici sur le fameux Crossroad que Robert Johnson aurait vendu son âme au diable, contre la recette du Blues ? Faisons semblant d’y croire… Robert Johnson est un pionnier du blues. Son talent unique et sa mort à 27 ans ont fait de lui une des premières légendes du blues.


LUNDI 12 AVRIL: RIDIN’ WITH THE KING(S)
Clarksdale – Vicksburg


Après deux nuits réparatrices et essentielles à Clarksdale, on descend vers Vicksburg, par une route facile, avec quelques étapes blueseuses et vraisemblablement une météo lourde comme le son qu’on aime. 10H15 : Contact moteur et photo de groupe. Tutwiler est un petit village rural qui tient une place privilégiée dans l'histoire du blues. On vous expliquera pourquoi... Vers midi : étape à Indianola, Musée de BB King construit dans une ancienne usine de transformation de coton, sera sur votre droite. Vraiment super à faire absolument. Vous êtes dans la ville natale d’Albert King. Mais ne traînez pas car nous avons un autre rendez-vous à Bentonia, devant le Blue Front Cafe. Ici tout est possible, préparez-vous à vivre un formidable moment authentique… Ce soir, sans s’avancer sur l’heure, nous mangeons à l’hôtel. Piscine sur le toit….


MARDI 13 AVRIL : COMING HOME TO ORANGE BEACH
Vicksburg – Orange Beach (447 kms)


Une belle étape, voilà ce qui nous attend pour quitter le Mississippi et entrer en Alabama. Quelques bornes tout de même, dans la moiteur du Sud pour rejoindre le Golfe du Mexique. On the Road, nous quittons Vicksburg par la Highway 49, un peu d’autoroute afin de liquider rapidement une poignée de bornes et de mieux profiter de la fin du parcours sur les superbes routes bordées des paysages époustouflants du Solto National Forest. Nous entrons dans Mobile par le Nord en longeant la rivière Mobile. Une balade tranquille et véritablement époustouflante. Dans le sud les inspirations musicales ne viennent pas seulement de l’histoire...mais viennent aussi de la nature ! La baie de Mobile est formée par plusieurs rivières qui convergent avant de lentement se verser dans le Golfe du Mexique. Une panoplie de créatures diverses nous étonnerons : aigles, pélicans, alligators et autres dauphins. Des explosions de couleurs venant des fleurs et des arbres centenaires borderont notre route. Alors qu’une chaleur humide et enivrante nous rappellera que nous sommes sous un climat subtropical. En longeant la baie par des routes douces et tranquilles, on arrive à Orange Beach. La soirée sera animée, ce soir on mange, on chante, on danse. Lâchez-vous sans réserve, les vans vous ramènent jusque dans votre lit.


MERCREDI 14 AVRIL : LE FLORA-BAMA VOUS ACCUEILLE
Orange Beach - Orange Beach


A nous la belle vie ! Un super hôtel, chambres avec vue sur le sable blanc des plages du Golfe. Ce soir nous rendons visite au célèbre Flora-Bama lounge. Légendaire dans le monde entier, c’est une des dernières forteresses du Rebel Rock ! Situé sur la plage, à cheval sur la frontière entre l’Alabama et la Floride (d’où son nom), il ne compte pas moins de 5 scènes et à toutes heures des hamburgers à tomber... Country, Rock, Blues tout y est ! Mais avant tout c’est un endroit super fun, un havre de paix pour les motards ou le mot hospitalité prend tout son sens. Superbe journée et superbe soirée. Nous sommes dans la ville de mon amie Beverly Jo SCOTT (The Voice Belgique), ici on se retrouve presqu’en famille, leur accueil est si fort, si tendre, si difficile à transcrire…


JEUDI 15 AVRIL : L’ARNAQUEUSE DU MISSISSIPPI
Orange Beach - New Orleans


Nous terminons notre balade dans une Louisiane chaude et alanguie, New Orleans ; métissée, festive, véreuse, elle exerce toujours avec aisance son inépuisable pouvoir de séduction. Elle joue de ses charmes comme on joue de ses talents. Traversant marécages et petites villes, c’est par l’ancienne route côtière que nous quittons Orange Beach, direction Dauphin Island pour embarquer sur un ferry, avant de rejoindre New Orleans. Le mariage de la terre et de la mer puise ici ses forces et ses lettres de noblesses. Nous remontons jusqu’ au Lac Ponchartrain. Lake Pontchartrain Causeway Route (1969 - 38,4 kms), le plus long pont des USA et jusqu’en 2001 du monde. Sur près de 13 kilomètres, aucune terre n'est visible. Nous entrons en passant devant le Superdome, l’un des plus grands stades couverts du monde. Les Rolling Stones y ont attiré 87.500 spectateurs. Petit bémol à cette journée, vous êtes attendus chez Eaglerider pour rendre les motos ; Nous vous ramenons à l’hôtel dans le centreville à 10 minutes. Votre avant-dernière soirée est libre. Le staff sera à votre disposition dans le lobby de l’hôtel pour un mini briefing sur les points chauds de la soirée et de la nuit.


VENDREDI 16 AVRIL : FRENCHMEN, HERE WE ARE
New Orleans- New Orleans


Mercredi sera diffèrent. 10h30 départ en bus pour la visite des Bayou. Nous avons rendez-vous avec des paysages extraordinaires et leurs habitants plus impressionnants que sympathiques. Ensuite retour vers New-Orleans centre pour que débute votre journée libre dans The Big Easy. Surnom de la ville qui décrit un certain mode vie, lent, doux, facile à vivre. Une lecture rapide des Hot Spots de la ville, nombreux, multiples, colorés, aguicheurs, que vous pourrez égrener au fil de votre mercredi. Pour notre dernière soirée américaine nous avons rendez-vous à l’hôtel, pour partir diner, ce soir, devant un panorama superbe, ça pique et ça pince, mais cela ne s’oublie jamais. Ensuite nous festoyons dans New Orleans, en faisant d’abord la figure imposée de Bourbon Street, et puis, beaucoup mieux, les figures libres de Frenchmen Street. On se dégote un poil de jazz, un brin de blues, une pelletée de cajun et un gros tas de zydeco pour enflammer nos corps que le diable hante depuis le départ…


SAMEDI 17 AVRIL : BACK HOME
New Orleans – Chicago – Bruxelles


C’est en bus que nous rejoindrons l’aéroport de New-Orleans. Pensifs et silencieux, dans le hall de l’aéroport, entre la mélancolie de la fin de notre aventure et la joie prochaine de retrouver nos proches. La suite dans notre album photos.
Un peu de patience...