Le Day By Day (Free Rider To Yellowstone)

(15 petites minutes sont nécessaires pour parcourir ce Day By Day, installez-vous confortablement, votre prochain voyage pourrait bien commencer maintenant).


Ce nouvel itinéraire (légèrement différent de notre voyage de 2017), est le fruit de notre expérience, en effet, notre séjour à Seattle ainsi que les premiers jours ne nous ont pas laissé un souvenir inoubliable, nous lui avons, donc, préféré une arrivée à Vancouver et une montée plus rapide vers les splendeurs du Jasper Park qui nous ont par contre tellement séduits.


Day 1, 2, 3 : Bruxelles ➔ Vancouver 


Vancouver sera notre porte d’entrée vers les Rocheuses Canadiennes, cette mer de montagne aux pics acérées, sur la frontière d’Alberta et de la Colombie Britannique. Nous n’aurons pas assez de trois jours pour mesurer toute l’amplitude de cette ville formidable. Ici la joie de vivre prend tout son sens, décidée à devenir la ville la plus verte du monde, d’ici 2020, et d’utiliser 100 % d’énergies renouvelables d’ici 2050. Véritable melting-pot, où plus de 50% de la population est d’origine étrangère. Sa jeunesse, elle a eu 130 ans en 2016 et son dynamisme l’on dotée de parcs immenses, de larges avenues et de quartiers très vivants le soir, où s’exprime une intense vie socioculturelle. Balade bucolique prévue sur l’Ile de Vancouver avant de prendre la direction des parcs d’Alberta juste un premier contact avec la fabuleuse nature Canadienne qui nous attend son bitume.


Day 4 : Vancouver ➔ Clinton


Préparez-vous à rouler sur une portion de route classées parmi le top 10 des plus belles routes du canada et du monde, la Highway 99 nous mène vers Whistler, où une étonnante statistique affirme que à aucun moment on ne se trouve à plus de 800 mètres d’un ours noir, c’est vous dire si les plantigrades sont nombreux. Nous continuerons notre route sur la Sea To Sky Highway, vers Shannon Falls et ses très jolies chutes, 335 mètres tout de même. Nous admirerons ce monolithe vieux de 100 millions d’années et classée deuxième au monde par sa taille. Nous arriverons à Clinton, notre première étape déjà comblés par les paysages de cette première journée.


Day 5 : Clinton ➔ Valemount 


Notre route d’aujourd’hui, croisera le Wells Gray Provincial Park, en direction de Jasper (Alberta), ce parc provincial, aux paysages moins spectaculaires que ceux des Rocheuses, n'est pas très fréquenté, du coup, on a des chances d'y faire de belles rencontres (beaucoup d'ours noirs), avec en prime les plus belles chutes de ColombieBritannique. Le sud du parc, qui est la partie la plus accessible, contient de nombreux petits volcans et de nombreuses coulées de laves. Beaucoup d'endroits ont des signes d'activité volcanique, coulées de lave refroidies, stratovolcans et cratères volcanique, qui n’ont que 400 ans. En effet, la région se situe sur la ceinture de feu du Pacifique. Avant l'arrivée des Blancs, la région de Wells Gray était un territoire de chasse pour les Secwepemcs et les Chilcotins. Il en résulte de nombreux conflits sur l'accès aux troupeaux de caribous et ont engendrés des noms comme « Battle Mountain » (montagne de la Bataille), « Fight Lake » (lac de la lutte) et « Battle Creek » (ruisseau de la bataille). 


Nous longerons ensuite le Upper Adams River provincial Park et le grand Upper Seymour River Procincial Park. Nous terminerons cette journée à Valemount près du Mount Robson Provincial Park qui se trouve seulement à 85 km de Jasper Park. Valemount est une municipalité villageoise c’est la communauté la plus proche à l'ouest du parc national de Jasper et c’est aussi la communauté la plus proche du parc provincial Mount Robson, qui comprend le mont Robson. Ce soir nous traquons restaurants et bonne musique. 


Day 6 : Valemount ➔ Canmore 


Journée très riche : Jasper National Park, Rocky Mountain, Banff National Park, il y aura de quoi faire !! La traversée des Rocheuses est l’une des merveilles de notre un voyage au Canada. De Jasper à Banff, nous voici lancé sur un parcours spectaculaire de 300 km, le long d'une route grandiose bordée d'inoubliables panoramas. La highway 93 appelée aussi la Route des Glaciers. Crêtes abruptes, grandes vallées boisées, chutes vertigineuses, glaciers à la langue pendante, lacs de carte postale à l'incroyable teinte émeraude, due à la farine de roche issue de la fonte des glaciers. Les principaux animaux sauvages représentés sont le wapiti, l’orignal, la chèvre de montagne, le mouflon, l’ours noir, le grizzly et le caribou. Le paysage le plus connu et le plus photogénique est le lac Maligne. Le parc a été déclaré au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1984. Les autres attractions les plus pittoresques du parc sont le Mont Edith Cavell, le Lac Pyramid avec Pyramid Mountain, le Lac Medicine et la vallée de Tonquin. Les Mipe Hot Springs se trouvent à proximité de l'entrée nord-est. Les Miye Hot Springs sont créés par une source extrêmement chaude refroidie par la montagne à des températures adaptées aux humains. The Icefields Parkway est longue 230 km entre Jasper et le Lake Louise. Canmore : Construite comme une ville-étape du chemin de fer, s'est développée grâce à ses gisements de charbon. Si les alentours sont vraiment jolis, la ville ellemême, hormis son minuscule Downtown, n'a guère de charme, coincée qu'elle est entre autoroute et chemin de fer. Malgré cela, elle attire de plus en plus de touristes. 


Day 7 : Canmore ➔ Waterton Lake 


Encore du lourd pour cette journée, nous quittons Canmore et le Banff National Park. Nous prenons la route vers le Waterlon Lakes National Park. Un paysage unique qui n'a rien à envier aux autres parcs des Rocheuses, et qui commence à attirer les blasés de Banff en quête de plus de tranquillité. Bordées de profondes forêts, des montagnes impressionnantes, (parmi les plus anciennes de la chaîne des Rocheuses), se mirent dans l’immense Upper Waterton Lake. La route qui mène au parc se termine en cul-de-sac, butant contre une nature préservée qui ne s'offre qu'à ceux, pas si nombreux, qui décident de pousser jusque-là.Créé en 1932 à la frontière du Montana, aux États-Unis, ce site est aujourd'hui ; « Parc International de la Paix ", les deux nations ayant décidé de laisser la frontière « ouverte » pour préserver le patrimoine naturel. Depuis le début, notre voyage semble nous mener d'une incroyable destination à une autre à Waterton Lake, nous profiterons d'une fin d’après-midi et d'une soirée de calme et de sérénité. Dans un tel cadre, on vous promet une soirée de repos. Plongez-vous dans l'ambiance, c'est ce que la vie offre de mieux !


Day 8 : Waterton Lake ➔ Clearwater


Nous commençons cette journée par deux petites routes absolument superbes, qui nous conduisent vers un Lac et un Canyon. Deux culs de sac d’une quinzaine de kilomètres chacune absolument formidable. Une bonne idée pour les lèves tôt. La première relie à travers la forêt, le village au paisible lac Cameron, la seconde s'échappe de la route principale pour s'enfoncer dans le Canyon Red Rock. Au bout, courte balade de 20 mn jusqu'à un point de vue sur les chutes de Blakiston. Ensuite en route pour notre retour vers les Etats-Unis, la frontière est toute proche et les contrôles pas forcement casse pieds. Mais la récompense sera extra, une traversée de « Glacier National Park » ! Peu de paysages dans le monde peuvent rivaliser avec la beauté grandiose et limpide du parc de Glacier, impressionnante mosaïque de cirques alpins, de lacs, de torrents, de cascades et de glaciers aujourd'hui menacés par le réchauffement climatique. C’est l’une des destinations les plus spectaculaires d'Amérique du Nord, aussi appelé « L’International Waterton Glacier L'isolement relatif des 4100 km² du parc en fait l'habitat idéal des grizzlis, des chèvres des Rocheuses, des mouflons bighorns et des wapitis. Going to the Sun Road », nous tenterons ce circuit de 52 miles. Nous vérifierons l'état de la route avant d’en fourcher nos montures, car les chutes de neige sont possibles Cette route classée National Historic Landmark est probablement la plus spectaculaire d'Amérique du Nord. Considérée comme une merveille technique à son achèvement en 1932, cette chaussée étroite et sinueuse courant d'ouest en est gravit 1 000 m jusqu'à la ligne de partage des eaux, au Logan Pass. Coupant le parc en deux, elle traverse des vallées boisées, des alpages et des herbages d’altitude. Ce soir Clearwater, à nous d’y trouver, le repos de l’âme. 


Day 9 : Clearwater ➔ Livingston 


Nous quittons la petite ville de Clearwater, ici, les montagnes, omniprésentes, suivent le voyageur comme son ombre. Les anciens glaciers ont raboté les cimes déchiquetées pour nous offrir une fertile vallée fluviale, aujourd'hui riche domaine agricole. Cette remarquable  région englobe les sites naturels de la réserve indienne des Flatheads (Têtes-Plates). Ensuite, nous longeons le Flathead Lake, long de 27 miles, le plus grand lac naturel de l'ouest du Mississippi qui nous offre des vues splendides sur les montagnes. On se dirige vers Butte, on ne s’attarde pas, le mystère des villes fantômes, nous attend. Adler et Virginia City sont de véritables musées à ciel ouvert. Architectures typiques du Wild West des années 60, 1860 bien sûr. Nous dormons à Livingston, les premiers panneaux du Yellowstone vont bercer nos rêves. Livingston, dans cette ancienne ville ferroviaire, vous pourrez savourer un immense sandwich au steak de la taille du Montana ou même une truite fraîchement pêchéedans la rivière et passée au grill. Nous ne devrions pas avoir de problème à trouver notre pitance. 


Day 10 : Livingston ➔ Red Lodge


Nous quittons Livingston en direction du Sud et du Parc du Yellowstone, enfin !! Prendre du plaisir et explorer. Tels seront les maîtres mots de cette journée dans la partie Nord du Parc National de Yellowstone. Le Yellowstone offre les plus beaux paysages et habitats naturels de la planète. Nous vous conseillons de prendre tout le temps nécessaire pour découvrir tout ce que ce parc a à offrir. Au programme Gardiner, Mammoth Hot Springs, Norris Geyser Basin, Echinus Geyser, Canyon Village, Tower Jonction et au retour la petite ville de Cooke City-Silver.
Mais le plus hot de cette journée, c’est sans nul doute notre route vers Red Lodge. Préparons-nous à emprunter une route classée dans le top trois des attractions pour motards en Amérique du Nord : les cols de Chief Joseph et de Beartooth. (La Route de la dent de l’ours). Charles Kuralt, correspondant de la chaîne de télévision CBS, disait que cette route de 67 miles était « le plus beau trajet de toute l'Amérique » A partir de Cooke City, la route monte en pente douce en longeant une série de lacs pittoresques, puis grimpe quelques lacets raides. Les vues sont spectaculaires depuis Beartooth Pass (3337 mètres). Le vaste plateau du sommet est couvert en été de fleurs sauvages ; de tous côtés se dressent des pics déchiquetés.

À la fin de la journée, nous nous regarderons avec un large sourire en nous demandant, tout haut, si toute cette aventure n'était pas qu’un fabuleux rêve au paradis. Nous profiterons ensuite de la soirée à Red Lodge. 


Day 11 : Red Lodge ➔ Cody 


Pour notre deuxième journée autour du Yellowstone, plusieurs propositions au programme de cette onzième journée. Soit un parcourir rapide vers notre étape de ce soir, la ville très sympa de Cody distante d’une grosse centaine de kilomètres. Pour une après-midi de balade et de shoping, le musée Buffalo Bill vaut vraiment le détour. Soit un nouveau crochet sur le « Grand Loop Road », la route qui dessine un 8 aux limites du Parc. En prime, nous reprenons les cols de Chief Joseph et de Beartooth, la vue dans l’autre sens sera tout aussi spectaculaire. Nous profiterons ensuite de la soirée à Cody, dans l'état du Wyoming, En 1896, vingt ans après avoir visité la région comme éclaireur de l’armée, William F. Cody, alias Buffalo Bill, créa cette ville, avec l'idée de faire se rencontrer ici Far West et Ouest moderne. Buffalo Bill y fonde même un hôtel qu'il confie à sa fille, Irma. Connue pour son rodéo nocturne en été et pour son remarquable musée consacré à la vie de Buffalo Bill et à l'Ouest américain, cette paisible bourgade traversée par la rivière Shoshone s'efforce de perpétuer la légende des cow-boys d'antan. Pour le plus grand plaisir des touristes, qui trouveront ici quelques galeries d'art, boutiques d'artisanat et de souvenirs conçues à leur intention. Ce soir c’est chez Irma que nous allons manger, avec son impressionnant décor, son bar offert par la Reine Victoria, ses lustres et ses trophées de chasses.

 
Day 12: Cody ➔ Jackson 


Profitant de ses superbes paysages, ce matin nous refaisons la première partie de la route d’hier (+/- 100 kms), avant de plonger dans la spectaculaire « Chaine des Tetons « une des plus impressionnante d’Amérique qui se dresse juste au sud du Park National du Yellowstone. Avec Grand Teton (4.197 mètres pour point culminant), ces montagnes, (1.250 km2 de pics déchiquetés), qui s'étirent du sud au nord, sont le joyau du Park National de Grand Teton (Un des fleurons des Rocky Mountains). Notre destination de ce soir Jackson est une station qui se trouve à 1.935 m d'altitude à l'extrémité sud de Jackson Hole. L'hiver, Jackson est une des meilleures stations de ski du monde. Ses trois domaines skiables, réputés pour la qualité de leur poudreuse, sont rapidement accessibles en voiture ; Jackson Mountain Resort propose le plus grand dénivelé (1 261 m) de toutes les stations américaines. Nous pourrons essayer de réserver au One Million Cow-Boy Bar, malheureusement souvent bondé. 


Day 13 : Jackson ➔ Diamond Ville


Alors que nous nous approcherons de plus en plus de la fin du voyage, les paysages que nous découvrirons sur cette route seront exaltants malgré tout. Entre le Little Colorado Desert, le Great Divide Basin ou encore le Red Divide Basin, nos paysages principalement désertiques, Le petit désert du Colorado, située au Wyoming a une altitude de 1 931 mètres, le désert rouge est un désert de haute altitude et une steppe de Sagebrush située dans le centre-sud du Wyoming. Parmi les caractéristiques naturelles de la région du désert rouge se trouvent le Great Divide Basin, un bassin de drainage endoréique unique formé par une division dans Continental Divide, et les dunes de sable Killpecker, le plus grand système de dunes vivantes aux États-Unis. Ensuite notre objectif est Bear Lake, là où la route 89 s’élargit et monte jusqu’à Overlook et d’où se découvre une superbe vue sur les eaux turquoise de ce grand lac à cheval entre l’Utah et l’Indaho. Encore quelques kilomètres et on se retrouve à Daimond Ville pour un repos bien mérité....


Day 14 : Diamond V. ➔ Steamboat Sps.


Notre avant dernière étape, déjà, la plus longue de notre voyage. Notre route, nous conduira à travers, pas moins de trois états pour cette journée. Ashley National Forest que nous traversons, est une forêt nationale. De vastes étendues de conifères, de lacs et de montagnes, avec des élévations allant de 1.800 à 4.100 mètres. Kings Peak, le sommet le plus élevé d'Utah culmine à 4.107 mètres. 
Dinosaur National Monument, l’Itinéraire est dans votre Tripy, et sa balade dans Harpers Corner Road, terrible route touristique de 31 miles, à faire, (elle aussi dans votre Tripy), vous mène à 2.324 mètres d’altitude. De là, un sentier de randonnée (2 miles aller et retour et très facile) à faire absolument, parcourt une crête au milieu des pins et des genévriers et mène à un magnifique et incroyable point de vue sur les méandres du canyon, au confluent des rivières Yampa et Green. C’est un aller-retour, on en parle au Breafing. Steamboat Springs : Vraie ville de l'Ouest dans la vallée de la Yampa, a su préserver son identité, l'un des plus beaux villages de montagne des États-Unis.
Si elle se targue d'avoir produit 80 champions olympiques de sports d'hiver, elle conserve aussi de nombreux ranches en activité. Chaque été, des rodéos sont organisés en ville à la Brent Romick Rodeo Arena. Ici on mange du taureau...


Day 15 : Steamboat Springs ➔ Denver


La dernière et peut-être la plus riche, même si nous avons rendez-vous chez Eaglerider, qui calculette en main espère nous voir arriver en retard et nous taxer d’un supplément. Le rendez-vous est fixé à 17 heures. Dernière journée, mais pas la moindre, jugez plutôt !!! High Rockies, Rocky Mountain National Park, (Les Rocheuses du Colorado) pour débuter, s'étendant sur plus de 50.000 km², plus d'une centaine de montagnes dépassent les 3.200 mètres, traversée de routes qui gravissent des cols vertigineux et s'enfoncent profondément dans les vallées, les montagnes Rocheuses offrent à tout instant un véritable spectacle pour les yeux. Grand Lake, cette petite ville située à l'entrée ouest du parc est constituée de constructions en rondins et de passages en bois typiques de l'Ouest d'antan. Elle tire son nom de son grand lac glaciaire (1,9 km de long pour 1,6 km de large et près de 122 m de profondeur) que nourrit le fleuve Colorado. Trail Ridge Road : Circuit de 48 miles de Grand Lake à d'Estes Park par l'US-34 - Comptez 1h30. La route asphaltée la plus élevée d'Amérique du Nord culmine à 3.713 m au milieu d'une toundra désertique offrant des panoramas saisissants. Parvenue à son point le plus élevé, la route descend en courbe vers Gore Range Overlook, traversant le Continental Divide au col de Milner. Nous terminions par la Peak to Peak Highway : Cette route pittoresque serpente à travers des forêts de pins qui laissent, au gré des ouvertures, découvrir de saisissantes vues de la montagne. Au niveau de la petite ville de Nederland, une ancienne ville d'équipements miniers, la Route 119 tourne vers l'est en direction de Denver.

Finalement, la fin de notre voyage, à peine le temps de réaliser, nous retrouvons la circulation d’une grande ville et déjà le retour des motos chez Eaglerider à 700 mètres de notre hôtel de ce soir. Ah oui, j’allais oublier de vous parler de notre dernier hôtel ! Mais à bien réfléchir, je ne vais rien vous en dire. Sauf peut-être qu’il ne serait pas inutile de prévoir une bonne dose de bonne humeur. Moi je l’adore, cet hôtel, mais vous ? Cependant, je peux vous faire une promesse, il sera pour chacun d’entre nous, complémentent inoubliable. 
Inutile de me poser des questions, je ne lâcherai rien.


Day 16 : Denver ➔ Bruxelles 


Vous aurez l'impression que vous n'êtes partis que la veille de Vancouver, impatients d'entreprendre ce fabuleux voyage. Après avoir passé 15 jours d'éternité, ce jour-ci s'écoulera en un instant. Dernier jour, bagages, navette, enregistrements, passeports, fouilles, ... Notre avion est tôt, nous décollons à 09h50 et comme nous sommes loin de l’aéroport, les navettes sont prévues vers 06H00. D’accord avec vous, ce n’est vraiment pas cool. Nous ferons escale à Washington (arrivée à 15h33) avant de repartir en direction de Bruxelles à 17h40. Nous arriverons à Bruxelles le 23 septembre à 07h15.

Merci à tous de votre confiance en nous.